Catégories
Actualités Digital

La digitalisation accélérée des PME françaises analysée par Julien Foussard

La crise induite par le Covid-19 a joué le rôle d’accélérateur en provoquant un coup d’accélérateur pour les entreprises françaises, considérées comme à la traîne en matière de digitalisation et de transformation numérique.

Le confinement a fait réaliser à plusieurs PME le besoin et l’utilité associés aux outils numériques afin de continuer à promouvoir leurs produits et assurer leurs ventes souligne Julien Foussard.

Comment les PME ont-elles mis en place leur transformation numérique dans l’urgence ?

Julien Foussard considère la transformation numérique comme une urgence pour les entreprises françaises 

Julien Foussard note que la première particularité des petites et moyennes entreprises françaises, malgré leur hétérogénéité, est leur faible intérêt pour la digitalisation de leurs activités. On note en effet, qu’en 2019, pour 87% des chefs d’entreprise la transition numérique n’était pas une priorité tandis qu’en mars 2020 seulement 15% des très petites aux moyennes entreprises françaises proposaient la vente en ligne de leurs produits. Ces chiffres dénotent avec les habitudes de consommation des Français et notamment des jeunes puisque Julien Foussard souligne que 39 millions des consommateurs âgés de quinze ans et plus commandent leurs produits directement sur internet.

Le manque d’appétence des entreprises pour la digitalisation peut s’expliquer faute de ressources humaines, de budget mais également de temps.

Les entreprises françaises, sans prendre en considération l’intérêt représenté par la digitalisation de leurs services, ont donc écopé d’un retard considérable en la matière, qu’elles ont tenté de rattraper en urgence pendant la crise du covid-19. Il apparaît en effet que pendant le confinement de nombreuses PME ont cherché rapidement à construire un site internet ou à créer des profils sur les réseaux sociaux, sans toujours en comprendre ni la logique ni les codes.

Les GAFA ont profité de l’urgence de la situation et de la panique des entreprises françaises pour se saisir de l’opportunité de voler à leur secours. Plusieurs grands groupes tels que Microsoft, Facebook et Google ont ainsi proposé des outils et des programmes numériques pour soutenir les entreprises tels qu’une formation aux outils numériques et aux réseaux sociaux, la création de sites internet ou l’aide à la digitalisation de certains processus.

Julien Foussard souligne par exemple l’initiative de Microsoft qui s’est associé à la Mandarine Acadamy, à Solocal, Qwant ou encore LinkedIn pour son opération « Ma PME numérique » destinée à la formation d’un million de salariés et à l’accompagnement de plusieurs dizaines de milliers de startup sur une période de cinq ans.

Une autre des initiatives à souligner est par exemple l’opération #SoutenonsNosTPEPME lancée par Facebook avec l’octroi de plus de 100 millions de dollars de crédits publicitaires sur ses plateformes afin d’inciter à la digitalisation des entreprises.

L’intérêt des firmes américaines pour la digitalisation des entreprises françaises n’est pas anodin relève Julien Foussard.

La digitalisation des entreprises analysée par Julien Foussard

Julien Foussard analyse l’intérêt des groupes américains dans la digitalisation des PME françaises

Comme souligné précédemment, les GAFA se sont massivement investis auprès des entreprises françaises afin d’inciter à leur digitalisation et de les aider dans ce sens.

Google, par exemple, a également accéléré les « ateliers numériques » destinés à la formation de plusieurs dizaines de milliers d’entreprises tous les ans.

Mais quel est donc l’intérêt des grands groupes américains à s’investir dans la digitalisation des PME françaises ? Julien Foussard nous donne son analyse.

En se rendant indispensables auprès des entreprises françaises grâce à la formation à leurs outils, ceux-ci en font de potentiels clients pour l’avenir voire même des annonceurs, pour les structures fonctionnant grâce aux revenus publicitaires.

Par ailleurs, les multiples initiatives proposées créent un climat dynamique selon Julien Foussard.

Si les entreprises américaines ont pris part au projet, l’Etat français a lui aussi impulsé des dispositifs en faveur d’une transition dès l’automne 2018 avec le portail numérique souligne Julien Foussard.

Au niveau régional également, plusieurs initiatives avaient été développées de manière à provoquer une prise de conscience au sein des PME françaises et un accompagnement efficace sur tous les plans.

Toutefois, Julien Foussard souligne que la digitalisation des entreprises sur l’ensemble du territoire ne sera rendue possible qu’à la condition d’une couverture suffisante du territoire en matière de réseau téléphonique et d’accès à internet. La persistance de nombreuses zones blanches sur le territoire constitue un obstacle important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *