Catégories
Actualités Tech et startup

Julien Foussard analyse le succès des licornes françaises

Julien Foussard nous redonne en premier lieu la définition d’une licorne : pour rappel il s’agit d’une startup valorisée à un milliard de dollars.
La croissance des licornes peut être très importante au point de parvenir à des levées de fonds de plusieurs millions d’euros (ou de dollars) en un tour de table.
Les licornes s’assurent ainsi d’un développement pérenne selon Julien Foussard. Le spécialiste de la tech rappelle toutefois qu’une fois entrée en bourse ou rachetée, l’entreprise ne peut plus être considérée comme une licorne.

Julien Foussard revient aujourd’hui dans cet article sur les licornes françaises.

Julien Foussard aborde les objectifs des licornes

Julien Foussard commence par aborder les objectifs des licornes afin d’en comprendre les objectifs et les enjeux.

De manière générale, la première caractéristique d’une licorne est d’être parvenue à doubler tous les ans sur cinq années son chiffre d’affaires.

Au bout de sept années d’activités, la startup doit avoir atteint les 100 millions de chiffre d’affaires.

Le nombre de licornes dans le monde s’élève à environ 300 avec une répartition notamment orientée sur la Chine et les Etats-Unis.

Quelques licornes sont issues du marché français et opèrent dans des secteurs très divers : mobilité, santé, hébergement et musique.

En effet, il apparaît que Deezer, OVH, Doctolib et Blablacar sont toutes françaises.

La licorne la plus importante dans le monde est Toutiao dont l’évaluation est estimée à 75 milliards de dollars. Cette plateforme de contenus se situe juste avant Uber (USA) et Didi Chuxing (Chine).

Julien Foussard rappelle par ailleurs que le mot « licorne » a été inventé par Aileen Lee, spécialisé en capital risque. Il avait alors conduit une étude selon laquelle moins de 0,1% des entreprises dans lesquelles investissaient les fonds d’investissement obtenaient une valorisation supérieure à un milliard de dollars. La rareté de ce type d’entreprise a conduit Aileen Lee à choisir ce thème pour les définir.

Initialement, quatre critères devaient être remplis pour faire d’une entreprise une « unicorn » : être américaine, être en lien avec les nouvelles technologies, être récente (moins de dix ans d’existence) et être valorisée à plus d’un milliard de dollars.

Le classement de la France dans ce domaine pourrait être meilleur : la France ne se situe qu’à la onzième place tandis que le Royaume-Uni et l’Allemagne se placent devant.

Par ailleurs, depuis décembre 2019, la France s’est dotée d’une nouvelle licorne : il s’agit de l’entreprise Daitaku, spécialisée dans le traitement des données.
Valorisée à 1,4 milliard de dollars, la startup a connu une évolution considérable suite à l’entrée de Google au sein de son capital.

Julien Foussard revient sur le succès de la licorne Daitaku

Julien Foussard revient sur l’histoire de Daitaku : fondée en 2013 à Paris, la startup est spécialisée dans le traitement des données, du big data et de l’intelligence artificielle.

L’objectif de l’entreprise est de permettre aux novices du traitement des données de s’en saisir afin de procéder à des analyses.

Julien Foussard rappelle que plusieurs freins psychologiques persistent dans les entreprises quand on évoque le sujet de la data et du traitement des données. Daitaku souhaite ainsi lever ces obstacles et inciter les entreprises à s’emparer des nouvelles technologies et outils.

Afin d’attirer le plus grand nombre d’entreprises possible, Daitaku a fait progresser et évoluer son produit afin qu’il soit compris par le plus grand nombre de personnes possible.

Daitaku affirme qu’il est indispensable que chacun possède la bonne compréhension des outils et s’en empare.

L’intérêt des entreprises pour l’intelligence artificielle est de plus en plus importante, y compris dans les secteurs traditionnels. Daitaku possède comme clients de grands groupes à l’image de General Electric ou de Unilever, qui ont de grandes ambitions en lien avec le secteur du big data.

Pour son développement personnel, Daitaku possède elle aussi d’importantes ambitions : multiplier par deux ses revenus en 2020 et obtenir un chiffre d’affaire de plus d’un milliard de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *