Catégories
Actualités Tech et startup

Passer du salariat à l’entrepreneuriat ? Julien Foussard nous donne ses conseils

Vous hésitez à changer votre statut en passant de salarié à entrepreneur ? Vous êtes inquiet des risques que cela comporte et vous vous posez des questions ? Vous ne savez pas par où commencer et vous interrogez sur la marche à suivre ?

Julien Foussard répond à vos questions dans cet article et vous aide à franchir le pas vers l’entrepreneuriat.

Apprendre à vendre ses compétences : Julien Foussard nous conseille sur les bons réflexes à adopter

Julien Foussard souligne en premier lieu que l’inquiétude la plus courante parmi les personnes hésitant à passer du statut de salarié à celui d’entrepreneur est de ne pas être en mesure de « se vendre » auprès de leurs prospects.

Spécialiste de l’entrepreneuriat, Julien Foussard nous conseille aujourd’hui sur la marche à suivre.
Il est selon lui essentiel de commencer par réfléchir précisément aux compétences que vous souhaitez vendre. En affichant un titre précis, vous pouvez identifier des missions qui vous correspondent précisément mais également réduire votre champ de compétence. Par exemple, si vous souhaitez effectuer des missions dans le domaine du web et vous définissez comme « développer web » vous ne serez probablement contacté que pour des missions de code.

Si vous vous définissez plutôt comme « consultant web », vous pourrez élargir le cadre de vos missions.
Par ailleurs, Julien Foussard, insiste sur le fait de choisir des missions qui vous correspondent le mieux et vous plaisent. Il est également important de se rassurer quant à la faisabilité de votre statut d’entrepreneur. Pour cela, n’hésitez pas à effectuer quelques premières missions en parallèle de votre contrat de salarié, si le temps vous le permet. Cela vous permettra de toucher du doigt la façon dont s’organisera votre future vie d’entrepreneur et de décider si le rythme et le type de missions proposées vous conviennent.

Ce test permettra également de vous apprendre à gérer les premières contraintes de l’entrepreneuriat.

Julien Foussard rappelle en effet que le statut d’entrepreneur n’est pas fait pour tout le monde : il nécessite une grande organisation, une rigueur ainsi qu’un effort de concentration sur l’aspect administratif. Sans service RH pour vous épauler, vous devrez gérer vous-même vos factures ainsi que le paiement de vos charges, la souscription à une mutuelle etc.

Pour identifier les premières missions qui pourraient vous correspondre, Julien Foussard vous recommande de passer par les plateformes de mise en relation en ligne.

Savoir s’organiser dans le temps et dans l’espace : des données fondamentales selon Julien Foussard

Une des inquiétudes qui peut arriver lorsque l’on passe du statut de salarié à celui d’entrepreneur est de ne pas réussir à gérer son temps de travail et ne pas se sentir bien dans l’espace dans lequel on travaille.

Au niveau du rythme de travail, si vous avez été habitué pendant plusieurs années à des horaires de bureau classiques, il peut être déstabilisant de se retrouver libre d’organiser soi-même son agenda et son emploi du temps. Julien Foussard préconise d’adopter un rythme de travail régulier en se fixant de « vrais » horaires afin de rester productif et efficace. Par ailleurs, sur certaines missions il vous arrivera très probablement de facturer votre client en fonction du temps de travail passé sur un projet. Il est donc indispensable que vous vous dotiez d’un outil vous permettant de suivre et d’évaluer votre temps de travail.

Par ailleurs, vous ne serez probablement plus amené à travailler depuis un bureau fixe mais pourrez travailler de n’importe où. Afin de garder une distance entre la vie personnelle et professionnelle, y compris dans votre espace de travail, Julien Foussard vous recommande de travailler au sein d’un espace de coworking. Le fait de travailler seul depuis chez soi peut entraîner une baisse de productivité et le fait d’être entouré de personnes en train de travailler peut vraiment créer la différence.
Pour conclure, Julien Foussard se veut optimiste sur l’avenir des entrepreneurs : les entreprises sont de plus en plus nombreuses à recourir à des Freelance pour effectuer des missions tandis que les plateformes de mise en relation se multiplient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *