Catégories
Actualités Digital

Quel positionnement pour la France en termes de compétitivité numérique ? Julien Foussard nous répond

La transformation digitale des entreprises a été accélérée au sein de nombreuses structures en raison de la crise sanitaire. Julien Foussard souligne qu’un grand nombre d’entre elles se sont rendues compte de l’impératif de se doter d’outils et de processus digitaux pour leur avenir.
Depuis deux ans déjà, la place de la France évolue en termes de compétitivité numérique, elle apparaît désormais comme une championne dans ce domaine.

Julien Foussard revient sur la progression digitale de La France 

Une étude récente a analysé les dernières évolutions connues par les pays du monde entier en matière de compétitivité numérique.

Il apparaît alors que si les pays les plus puissants du monde numérique sont la Suède, les Etats-Unis ou encore Singapour, d’autres pays, comme La France, commencent à les rattraper.

La France serait même en tête du groupe appelé « les digital risers » au sein du G7 grâce à sa progression en matière de compétitivité numérique.

Julien Foussard souligne toutefois que deux tendances sont à prendre en compte dans l’évolution du classement : la perte de vitesse des Etats-Unis ainsi que la montée en puissance de la Chine.

Au sein du G7, il faut également souligner que l’Allemagne et l’Italie ont eux aussi reculé.

Julien Foussard souligne alors que les dénominateurs communs entre tous les pays ayant connu une progression de leur position sont axés autour de la numérisation et de l’entrepreneuriat.
En effet, il semblerait que les pays ayant investi dans les jeunes entreprises et ayant développé des programmes phares à l’image de la French Tech ont connu une augmentation de leur compétitivité numérique.

Au niveau des points forts de la France on note son engagement dans le développement d’innovations, notamment au niveau des technologies numériques. L’investissement prévu dans ce domaine est de 1,5 milliard d’euros d’ici 2022.

Julien Foussard rappelle les secteurs dans lesquels la France est engagée : mobilité, environnement, sécurité et santé notamment.

Par ailleurs, a également été créé un Fonds pour l’innovation et l’industrie destiné à financer plusieurs projets.

Si la France remonte progressivement dans les résultats, il faut toutefois souligner qu’elle a encore de nombreux efforts à fournir afin de rattraper les leaders.

Les points sur lesquels la France peut s’améliorer présentés par Julien Foussard

La France manquerait de ressources, et notamment de diplômés, dans le domaine des nouvelles technologies.

Si une très grande majorité de la population possède des compétences numériques, plusieurs entreprises se retrouvent face à des difficultés de recrutement lorsque les postes sont trop techniques.

En effet, la proportion de diplômés dans ce domaine est plus faible que la moyenne européenne.

Par ailleurs, Julien Foussard souligne que peu d’entreprises proposent la vente en ligne de leurs services et peu d’entre elles investissent les réseaux sociaux.

Il faut préciser que la taille des entreprise a des conséquences sur la vente en ligne : si 44% des grandes entreprises vendent en ligne, seulement 15% des petites et moyennes le font.

Julien Foussard note toutefois une avancée notable pour la France dans le domaine de la compétitivité numérique : près de 100% des ménages sont connectés contre 97% au niveau européen.

De plus, la 5G devrait être prochainement disponible dans les grandes villes et sur les grands axes d’ici 2025.

Pour conclure, Julien Foussard souligne que la compétitivité numérique de la France ne pourra progresser que si les entreprises et la population s’emparent entièrement des nouvelles technologies et que tous les secteurs bénéficient de la numérisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *