Catégories
Actualités Tech et startup

La régulation des entreprises technologiques est-elle possible ? Julien Foussard nous répond

Julien Foussard, investisseur et entrepreneur spécialiste de la tech, revient sur les revendications de certains professionnels au sujet des entreprises technologiques.

Il apparaît en effet que l’utilisation des données personnelles est un sujet d’inquiétude de plus en plus important parmi eux.

Face à la domination des GAFA, une régulation du secteur est demandée par plusieurs professionnels.

Julien Foussard revient sur la domination des GAFA

Depuis plusieurs années maintenant, les GAFA sont considérées comme des mastodontes de la tech.

La période de confinement ainsi que la crise qui en a découlé n’a fait que confirmer leur domination sur le marché.

En effet, alors que la très grande majorité des entreprises traversent une crise économique sans précédent, Amazon, Facebook, Google et Apple dénotent par leur croissance et les progrès enregistrés.

À titre d’exemple, Amazon dont l’existence remonte à vingt-six ans, a augmenté ses ventes de 40% pendant le confinement atteignant un total de 88 milliards de dollars (le résultat était de 63 milliards l’année précédente).

Par ailleurs, 175 000 nouveaux salariés ont été recrutés au cours des derniers mois. Julien Foussard souligne que cette situation est sensiblement différente de celle connue par des milliers d’autres entreprises dans le monde contraintes de fermer.

Ces résultats peuvent s’expliquer par la nature des services rendus par les GAFA relève Julien Foussard.

En effet, pendant le confinement, les réseaux sociaux, le web ainsi que le commerce en ligne ont joué un rôle phare permettant à tous de maintenir le lien avec leurs proches, d’exercer leur travail à distance et d’être connecté avec le monde extérieur.

De plus, si les réseaux sociaux, à l’image de Facebook, craignaient une baisse des revenus publicitaires, le constat est tout autre : le confinement a provoqué une hausse des contenus publicitaires et des revenus associés (en hausse de 11% par rapport au dernier semestre).

Julien Foussard ajoute également que le besoin d’équipements technologiques, tels que les ordinateurs et les téléphones, a entraîné une augmentation des ventes d’Apple : au deuxième semestre la firme a connu des revenus estimés à 60 milliards de dollars.

Face à la domination de ces groupes, certaines voix se font entendre afin de régulariser le secteur. La libre-concurrence ainsi que la protection des données personnelles sont des sujets évoqués par les professionnels qui plaident pour l’instauration de règles.

Julien Foussard analyse les demandes de régulation des géants de la tech

Julien Foussard débute son analyse par un chiffre révélateur : 81% des personnes interrogées lors d’une étude menée par Index Venture et Qualtrics considèrent que les activités des géants du web devraient être davantage contrôlées.

Les sujets appelés à être davantage régulés touchent à l’utilisation des données personnelles, la modération des contenus ainsi que la propagande et les fake news.

La puissance opérée par les mastodontes de la tech, y compris dans l’influence de l’opinion publique, peut effrayer une partie de la population.

Julien Foussard indique ainsi que plus de la moitié des répondants considèrent qu’un démantèlement des entreprises de la tech devrait être envisagé si celles-ci prenaient une place trop importante.

Un des points inquiétant les citoyens est également le manque de connaissances des parlementaires sur ces sujets qui ne paraissent pas à même de les contrôler.

Par ailleurs, au-delà des résultats obtenus par ces entreprises il est important d’étudier l’image qu’elle renvoie dans l’opinion publique.

Il apparaît ainsi que si Google et Netflix sont plutôt bien perçus dans l’opinion publique, en raison de la fidélité à leur mission initiale, Facebook est moins bien perçu. Julien Foussard rappelle alors les nombreux scandales qui ont affecté le réseau social et notamment Cambridge Analytica.

Pour Julien Foussard, il semble important que les géants de la tech soignent leur image auprès de l’opinion publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *